Archive pour juillet 2008

Le développement durable en Californie: un modèle pour le reste du territoire américain

Dans le domaine de l’environnement, la Californie apparaît souvent – et à juste raison – comme une exception au sein d’un pays ou le global warming n’attire pas encore l’attention que le danger justifierait pourtant. En se faisant le chantre du développement durable, notion encore bien étrangère à une majorité d’Américains, la Californie ne cherche pas seulement à améliorer son image à l’international; en réalité, l’ensemble des décisions répond bien à des motivations purement économiques et politiques.

L’exemple de la loi AB-32

Face à une prise de conscience unique aux États-unis, la Californie est le premier État à se doter d’objectifs de réduction des GES inscrits dans la loi. En 2006, la loi AB-32 est ratifiée suite à un accord entre les Démocrates Pavley (Assembly Man), Nuñez (Speaker of the Assembly) et Perata (Senate President) et le Républicain Schwarzenegger (Governor). Cette loi fournit le cadre législatif qui permettra la mise en oeuvre de l’EAP II :

o Le niveau des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) en Californie en 2020 ne devra pas accéder celui de 1990.
o Attribution à l’Air Resources Board (ARB) – Agence de protection de l’environnement en Californie – de la responsabilité du suivi des émissions de GES.
o Mise en place une régulation des émissions de GES (possibilité de créer un marché carbone)
o Mise en oeuvre opérationnelle de cette réglementation en 2012.
o Publication d’actions immédiates pour réduire les émissions de GES (« Discrete Early Actions »).

Ainsi, le 12eme plus gros émetteur de C02 au monde anticipe en réalité le débat autour des futures lois fédérales et se prépare à :
o démontrer la possible conciliation entre environnement et économie
o jouer le rôle de leader d’opinion sur ces sujets en s’érigeant en précurseur des autres états US sur le sujet
o concentrer la future économie des Green Tech sur son territoire

Les ressorts de la loi AB-32 répondent donc bien à une vision logique et éclairée du plus riche état américain. C’est l’une des conclusions tirées du voyage d’étude « Lutte contre le réchauffement climatique: la stratégie californienne!« , voyage organisé par la French-American Foundation – France et qui a eu lieu en décembre dernier.

Vous pouvez retrouver l’analyse du voyage d’étude « Energie en Californie » sur le lien suivant: http://www.french-american.org/programmes/energie-environnement/2007-voyage-etude-energie.html

Publicités

Trois Young Leaders, trois trajectoires

Régulièrement seront publiés sur ce blog des portraits d’anciens Young Leaders.

Quel est le point commun entre Lynda Asmani, Karol Beffa et Hamid Senni? Ils font tous partie du cercle prestigieux des Young Leaders. Portrait de trois personnalités au parcours remarquable:

Hamid Senni (YL 2007)

The parents of Hamid Senni came to France from a mining area in the south-east of Morocco. He is the eldest of eight children and grew up in a soulless housing project near Valence, in between Lyon and Marseille, in the kind of high-rise blocks next to which cars were shown being torched every night on television during November 2005’s three weeks of rioting. Hamid spent all of his long childhood holidays back in Morocco where his extended family was big enough to field two football teams. Every one of them envied him because he was born in France. They told him, alongside French politicians, that if he respected French values and studied hard, he would break out of poverty and be a respected citizen of the French Republic. The rules of the game were clearly stated but the dice were loaded.

However, Hamid’s hardworking father provided him with a role model to work hard himself and to transcend his background. 5 degrees, 15 countries and employment with 3 major corporations later he is now an entrepreneur. Hamid is the fifty percent owner of a company operating out of London and Paris. Through this company, he is helping people and companies rediscover and empower their personal visions and strategies for success. As a result of the company’s Diversity & Inclusion Programme he has been invited to join a group expert meeting on practical strategies for promoting social inclusion with the United Nations.

Since February 2008, Hamid is running a diversity club, helping multinationals boost their diversity strategies and programmes.

Karol Beffa (YL 2005)

Karol BEFFA, né en 1973, mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans (il a notamment interprété Mozart à huit ans dans le téléfilm de Marcel Bluwal).

Reçu premier à l’Ecole Normale Supérieure (Ulm), il étudie l’histoire (licence), l’anglais (maîtrise), la philosophie (Master à l’université de Cambridge) et les mathématiques : il est diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE).

Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient sept premiers Prix (harmonie, contrepoint, fugue, musique du XXe siècle, orchestration, analyse, improvisation au piano) et le Prix d’accompagnement vocal. Reçu premier à l’Agrégation d’éducation musicale, il enseigne à l’Université Paris IV-Sorbonne puis à l’Ecole Polytechnique. Il a obtenu en 2003 le titre de docteur en musicologie. En 2004, il a été élu Maître de conférence à l’Ecole Normale Supérieure (Ulm).

Pianiste, Karol Beffa s’est produit en soliste avec orchestre à sept reprises. Il accompagne régulièrement des films muets : à l’auditorium du musée d’Orsay, au Forum des Images, au cinéma du Panthéon… Avec la pianiste Lorène de Ratuld, il a formé un duo associant interprétations d’œuvres du répertoire et improvisations sur des thèmes proposés par le public.

Compositeur, ses œuvres ont été jouées en France (salle Pleyel, théâtre du Châtelet, auditorium Olivier Messiaen…), en Allemagne, en Italie, en Grande-Bretagne, en Russie, aux Etats-Unis et au Japon par des ensembles comme A Sei Voci, la Maîtrise de Radio France, les Cambridge Voices, et les plus grands orchestres (Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre de l’Opéra National de Lyon, Orchestre de Bretagne, Orchestre National des Pays de la Loire,…). En 2000, la Biennale Internationale des Jeunes Artistes de Turin (BIG Torino 2000) l’a sélectionné pour représenter la France. En 2002, il était le plus jeune compositeur français programmé au festival Présences. Il a été le compositeur invité aux festivals de Bel-Air (2004 et 2005) et du Périgord noir (2005 et 2006). Mars 2006 a vu la création par l’orchestre de Pau-Pays de Béarn sous la direction de Fayçal Karoui de son œuvre « La Nef des fous », où pour la première fois en France, commande a été passée auprès du public d’un orchestre.

Karol Beffa est boursier de l’Institut de France en composition (2001), lauréat de la Fondation Lili et Nadia Boulanger (2001), boursier de l’Académie musicale de Villecroze et lauréat de la Fondation Natexis (2002) et de la Fondation Charles Oulmont (2005), finaliste du concours international de composition de Prades (2005). (copyright http://www.onct.mairie-toulouse.fr/fr/musiciens/BEFFA.php)

Lynda Asmani (YL 2007)

Lynda Asmani was born in Saint-Etienne (Loire) in a Berber family. She is the second of four children. Asmani has been working as a special advisor for the past five years in the French Ministry of the Economy, Finance and Employment and has worked in several different positions within the ministry. A member of the Paris city council, she also is a member of the Social Affairs committee of the French Social and Economic Council.

Asmani grew up in Saint-Etienne and completed her university studies in Aix-en-Provence at the institute for political studies, applied foreign languages and communication.

After finishing her studies, she worked as a journalist for a year and worked as a parliamentary assistant for a deputy representing the Loire region before moving to Paris in 1997.

She currently serves as one of the officers of the UMP political party in France. In 2007, she participated actively in the campaign of Nicolas Sarkozy and was herself a candidate in Paris in the 2007 legislative elections.

Since her adolescence, Asmani has been an activist on children’s rights issues and is still engaged as the vice-president of ELCEM (elected officials against the abuse of children). She is also committed to promoting women’s rights, notably through her work with ZONTA (an NGO with a consultative status at the UN), and was involved in the effort to amend the French Constitution to include the principle of equality between men and women.

From a liberal family, Asmani sees herself as a friend of the United States and hopes to be a part of the new generation of political leaders who better understand French-American relations.

Le programme Young Leaders

Le programme Young Leaders est l’un des programmes phares de la French-American Foundation. Il a été créé en 1981 dans le but de donner un nouveau souffle aux relations transatlantiques, et est à présent dans sa vingt-septième année. Le processus de sélection Young Leaders est très compétitif et attire chaque année davantage de candidatures. L’objectif de cette sélection prestigieuse est de créer et d’entretenir un réseau informel d’hommes et de femmes appelés à occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays. La French-American Foundation – France et la French-American Foundation à NY souhaitent sélectionner les personnalités les plus brillantes dans leur secteur d’activité. Une connaissance détaillée de la France et des Etats-Unis n’est pas un pré-requis

La promotion Young Leaders regroupe ainsi des dirigeants à haut potentiel, âgés de 30 à 40 ans, réunissant des origines, des formations, des parcours professionnels et des intérêts reflétant les tendances à venir des sociétés française et américaine. L’objectif de cette sélection est d’obtenir un groupe de Young Leaders qui soit à la fois équilibré en son sein et avec les sélections précédentes qui composent le Young Leaders Circle. Les Young Leaders sont invités chaque année au symposium annuel. Cet événement est l’occasion d’échanges riches entre les différentes promotions de ce programme.

Les candidats sélectionnés participent à deux séminaires de cinq jours sur deux années consécutives -alternativement en France et aux Etats-Unis- afin d’échanger sur des sujets d’actualité communs aux deux pays et tisser des liens. Ces séminaires regroupent ainsi une trentaine de Young Leaders répartis pour moitié entre Français et Américains. Chaque participant est invité pour deux séminaires consécutifs. L’ordre du jour des rencontres aborde dans une ambiance informelle et conviviale les grands sujets d’actualité, sous la direction de personnalités et de spécialistes des questions débattues.

Nous comptons parmi les anciens Young Leaders de nombreux ministres du gouvernement actuel et des précédents, plusieurs hauts responsables de la presse écrite ou parlée, des présidents d’entreprises cotées au CAC 40 ou des secteurs de services et de haute technologie, mais aussi des artistes, écrivains, scientifiques…

Le gala annuel

La French American Foundation – France organise une grande soirée de gala tous les ans. Le gala réunit des personnalités éminentes des deux pays ainsi que des chefs d’entreprise. Les fonds récoltés lors de cette soirée sont destinés à financer les programmes de la French-American Foundation – France.

Cette année, nous avons l’immense plaisir de recevoir John A. Thain, CEO & Chairman de Merrill Lynch & Co., qui sera notre Keynote Speaker. M. Thain est un Young Leader et membre du Conseil d’Administration de la French-American Foundation et l’ancien président de New York Stock Exchange. Avec Jean-François Théodore, il a réussi la fusion pour créer NYSE Euronext, le plus grand groupe boursier au monde. M. Thain a été aussi un ancien président de Goldman Sachs.

Le Gala 2008 nous présente également l’occasion de rendre un hommage spécial à Craig R. Stapleton, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, qui a tant œuvré pour renforcer les relations franco-américaines ces dernières quatre années. Jean-David Lévitte, Conseiller diplomatique du Président de la République et l’ancien Ambassadeur de France aux Etats-Unis, nous a fait le très grand honneur d’accepter de faire cet hommage.

Stapleton et Thain

Craig R.Stapleton et John A.Thain

Le gala 2007 a célébré le monde du luxe, de la mode et du design des deux côtés de l’Atlantique et a été une soirée animée et élégante. M. Barry S. Sternlicht, président de Starwood Capital et de Baccarat, nous a fait l’honneur d’être notre « Keynote Speaker », et le designer Philippe Starck, notre Grand Témoin. Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, nous avait fait le plaisir d’accepter notre invitation pour assister à cette soirée.

Cette année encore, le gala promet d’être un évènement exceptionnel. Pour plus d’informations, rendez vous sur la rubrique « Programmes>AnnualGala » sur le site web.

Sondages regards croisés

Tous les deux ans, la French-American Foundation – France organise avec le Sénat une synthèse de l’image respective des peuples américains et français. Réalisés à l’aide de l’institut CSA, ces rapports sont très riches en informations. Ils sont tous consultables sur le site à cette adresse: http://www.french-american.org/publications/index.html.

La French-American Foundation – France sur Facebook

Afin de donner plus de visibilité aux nombreux évènements organisés par la Foundation, une page Facebook a été crée. Idéale pour mieux connaître la Foundation, celle-ci contient photos, vidéos, et constitue une bonne plateforme d’expression pour les thèmes relatifs à l’amitié franco-américaine.

Ca se passe ici: http://www.new.facebook.com/pages/French-American-Foundation-France/23989741779?ref=s

Qu’est ce que la French-American Foundation – France?